• Accueil
  • L’histoire et le projet de l’organisme gestionnaire

L’histoire et le projet de l’organisme gestionnaire

A l’origine de la Maison de Fontaudin est la congrégation des Sœurs de St Joseph.

Cette congrégation a vu le jour au Puy en Velay au milieu du XVIIème siècle. Les sœurs de la congrégation doivent s’adonner à toutes « les œuvres de miséricorde, tant spirituelles que corporelles dans la simplicité et la cordiale charité ». Selon la constitution des sœurs de Saint Joseph de Lyon, les sœurs s’engagent, notamment, « à travailler à la promotion de la dignité de la personne », au «…respect pour les cultures et l’identité des personnes », dans le « …souci de donner à chaque personne la possibilité d’affirmer sa dignité… ».

La mission des établissements de la congrégation est d’accueillir, de soigner et d’accompagner les personnes âgées dans un lieu communautaire qui respecte fondamentalement les personnes, leurs parcours de vie, leurs choix et leurs droits. Ils sont des lieux de vie où chacun contribue au projet commun, de la place qui est la sienne.

Pour répondre à cette attente, une maison St Joseph :

  • Accueille chacun dans sa réalité et l’accompagne dans son accomplissement personnel,
  • Permet à chacun d’y vivre en étant reconnu,
  • Favorise l’information, la communication, le travail ensemble et l’exercice de la responsabilité,
  • Se situe en partenariat et complémentarité au cœur des réalités locales.

Le Domaine de Fontaudin a été acquis au XIXème siècle par la congrégation et « la maison des aînées » a vu le jour, afin d’accueillir et d’accompagner les sœurs les plus âgées. En 1990, l’association Saint Joseph est créée, dans le but de gérer la Maison de retraite de Fontaudin.

Les membres de l’association Saint Joseph reconnaissent les fondements de son histoire et s’engagent à les poursuivre. Ils respectent et garantissent l’expression de la Foi religieuse.

L’association Saint Joseph encourage les échanges et les rencontres, reconnaît à chacun ses choix philosophiques et spirituels, les respectent et favorisent les pratiques cultuelles.

L’association participe également à des instances qui visent à l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées et des personnes handicapées, tant en établissement qu’à domicile, et œuvre pour l’amélioration de leur image, de leur place et de leur représentation dans notre société.

Les maîtres mots résumant l’esprit de l’association sont les suivants :

  • ATTENTION apportée aux plus fragiles,
  • RESPECT de la personne, de sa LIBERTÉ et de ses DROITS,
  • Promotion de la DIGNITÉ de la personne âgée et handicapée.

A la suite de la création, en 1990, de l’association Saint Joseph, la Maison de Fontaudin, alors maison de retraite, s’est ouverte le 01 février 1993.

A son ouverture, l’établissement comptait 60 places : 40 places pour des religieuses de la congrégation, 18 places pour des habitants de Pessac et 2 places d’accueil temporaire.

En 1998, un accueil de jour de 6 places voit le jour, démontrant, avec les 2 places d’hébergement temporaire déjà crées en 1993, la volonté de l’association de participer au maintien à domicile des personnes âgées.

La signature de la convention tripartite, en 2004, avec les autorités de tarification et de contrôle transforme la maison de retraite en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

Une importante phase d’extension de l’EHPAD est entreprise peu de temps après pour se terminer en 2006. La reconstruction a été réalisée par l’association La Paix, propriétaire des immeubles des Sœurs de Saint Joseph.

Cette extension permet dès lors l’accueil de prêtres du Diocèse de Bordeaux, de personnes âgées présentant des troubles Alzheimer et associés, de retraités d’Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) mais également l’accueil d’un plus grand nombre de personnes en hébergement temporaire. Ainsi :

  • 30 nouvelles places sont réservées à des prêtres du Diocèse de Bordeaux,
  • 6 places à des retraités d’ESAT,
  • 12 places sont créées pour des personnes présentant un syndrome de déambulation lié à des pathologies de type démence Alzheimer et maladies apparentées,
  • enfin, 3 places supplémentaires sont dédiées à de l’accueil temporaire.

Cette phase d’extension vient en réponse à la volonté d’origine de répondre « aux besoins du temps, pour les plus fragiles de notre société ».

Ainsi, au sein de son établissement, la volonté de l’association est d’accueillir chacun dans sa réalité et de l’accompagner sur son chemin personnel, pour que, quel que soit son état, chaque résident vive la vieillesse comme une étape de vie.

La dernière étape de l’évolution de la capacité d’accueil de l’établissement date de 2009 avec l’extension de la capacité de l’accueil de jour. En effet, 4 places supplémentaires sont créées, cette fois-ci, au sein de l’unité protégée le « Patio ».

Toutes ces évolutions amènent donc la capacité totale à 106 places à ce jour : 91 places en hébergement permanent (dont 12 en unité protégée), 5 places en hébergement temporaire (dont 1 en unité protégée) et 10 places en accueil de jour (dont 4 en unité protégée).

En 2013 face aux difficultés de vie exprimées par les personnes vivant au domicile et leur famille, l’association Saint Joseph installe une plateforme de répit et d’accompagnement destinée aux aidants.

L’Association Saint Joseph a pour objectif de contribuer à apporter des réponses adaptées aux diverses situations des personnes fragilisées par la dépendance et la maladie.